Ville de Luxeuil-les-Bains
 
  • Imprimer la page
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Plan du site
  • RSS
LA SEMAINE DU GOÛT

LA SEMAINE DU GOÛT

Pour la Semaine du Goût du 9 au 15 octobre, les partenaires de l'Office de Tourisme vous invitent à leur rendez-vous gourmands : conférences sur le munster, la rillette, le kirsch, dégustations (de pains, de glaces, de pâtisseries originales...), mini-marché du terroir, visites à la ferme...

> Retrouvez le programme complet de toutes les animations gourmandes

RETROUVEZ TOUTES LES ANIMATIONS!

RETROUVEZ TOUTES LES ANIMATIONS!

Retrouvez toutes nos animations dans les Vosges du Sud sur notre agenda : concerts, cinéma, spectacles, théâtre, visites, expositions, sorties ... 

Consultez l'agenda des animations >>>

Tout l'agenda
OFFRES D'AUTOMNE

OFFRES D'AUTOMNE

Découvrez nos offres spéciales automne : Cocktail Détente, promotions, journée détente spéciale rentrée, ...
Plus d'informations ici>>>

+ de Séjours
Retrouvez-nous sur Facebook !
  • facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Flickr
  • Instagram

Archéologie

L'église funéraire du monastère de Luxeuil

Campagne de fouilles archéologiques en 2008 et 2009, découverte de 125 sarcophages sur 650m².

L’église Saint-Martin, située au nord du monastère, est mentionnée pour la première fois dans le récit des miracles des abbés Eustaise et Valbert, composé à la fin du Xe siècle. On y apprend que Saint Valbert, troisième abbé de Luxeuil, y fut inhumé vers 670 «derrière l’autel, dans une crypte d’un travail admirable».

Dans l’attente des études et des analyses finales (notamment la datation au C14), les archéologues restituent une première chronologie de l’occupation du site de la place de la République.
Le premier bâtiment en pierre reconnu correspondrait à un habitat urbain du IIe siècle après Jésus-Christ, de type domus, succédant à une occupation artisanale du Ier siècle après Jésus-Christ. C’est dans les ruines de la domus, abandonnée dans la première moitié du IVe siècle, qu’est établie une nécropole païenne.

La nécropole du Bas-Empire est à l’origine de la construction d’une vaste - et inattendue - basilique funéraire paléochrétienne des Ve/VIe siècles. C’est contre son chevet que fut construite dans les années 670 ce que l’on appelle la «crypte de Saint Valbert». Ce type de crypte externe demeure exceptionnel pour des périodes aussi hautes (époque mérovingienne).

L’église fut ensuite reconstruite au début du IXe siècle, des aménagements successifs ultérieurs en modifieront la destinée, vers une église paroissiale, jusqu’à sa démolition en 1797.

Les vestiges archéologiques découverts sont parmi les plus importants, dans l’Est de la France, pour cette période.

Fouilles réalisées par Sébastien BULLY, archéologue au CNRS, et son équipe.

Pour en savoir plus sur ces fouilles, visitez le site des Amis de St Colomban

Écouter la visite audio - version française (autres langues ici) :

 

 


Les fours de potiers gallo-romain

Des travaux effectués en 1881, au sud de l’hôpital, conduisent à la découverte d’un moule pour la fabrication de poteries rouges à pâte fine (conservé au Musée de la Tour des Echevins de Luxeuil-les-Bains). On en déduit la présence en ce lieu d’un atelier de céramique gallo-romain.
De 1978 à 1988, des sondages et fouilles sont effectués par le Groupe de Recherches Archéologiques de Luxeuil (G.R.A.L), composé uniquement de bénévoles. En 1980, le premier four antique est localisé.

fours de potiers
 

Dix fours ont été mis au jour entre 1980 et 1987. Ils sont quasiment tous dans un état exceptionnel de conservation, cela tient notamment à leur enchâssement dans le grès, au sommet de la colline.

Le four circulaire, découvert à moins de vingt centimètres sous le sol actuel, est le mieux conservé. Ce four est un bel exemple de four à poterie sigillée (céramique rouge ornée de motifs en relief).
Une aire de chauffe centrale, creusée elle aussi dans la roche en place, ouvre sur les 7 fours.

La réhabilitation du site en 2009 :
Classé « Monument Historique » en 1988, l’ensemble des neuf fours gallo-romains est devenu un élément majeur du patrimoine archéologique luxovien.

En mars 1994, un bâtiment adapté au site, est réalisé afin de le protéger des intempéries et du vandalisme. Mais le site fut rapidement fermé.
Le nettoyage des fours est effectué fin juin 2009 par une équipe d’archéologues et les services de la Ville de Luxeuil-les-Bains.
Les galeries suspendues permettent une visualisation parfaite de chacun des fours avec un affichage didactique réalisé par Philippe Kahn et l’Office de Tourisme.

Le site des fours de potiers fait partie de la visite guidée "Luxeuil, ville d'archéologie" organisée par l’Office de Tourisme. Renseignements : 03 84 40 06 41, ou retrouvez les dates dans l'agenda.

Le Musée de la Tour des Echevins, rue Victor Genoux, expose en permanence des vestiges retrouvés sur le site. Renseignements 
: 03 84 40 06 41.

Sources textes : Philippe KAHN, président du G.R.A.L © Ikona

Écouter la visite audio - version française (autres langues ici) :

 
Luxeuil-Les-Bains